Michael Ertzscheid, piano

Michael Ertzscheid

Né en 1979 à Toulouse,Michaël Ertzscheid commence la musique en famille, découvre le solfège avec son père, saxophoniste et accordéoniste, et suit des cours privés de piano à partir de 8 ans. Entre 15 et 22 ans, il fait ses classes instrumentales dans différents C.R.R. (Toulouse, Boulogne‐Billancourt, Paris), récolte des premiers prix mais surtout continue à apprendre avec rigueur et bonheur, le piano et la musique de chambre auprès de P. Blacher, M‐P Siruguet, H. Guéry, D. Bellik, et H. Cartier Bresson.

Soucieux de se forger également une solide formation théorique, il étudie l’analyse avec E. Duran et A. Louvier. Il intègre le Conservatoire Supérieur National de Musique et de Danse de Paris en 2000, fait ses classes d’érudition et y obtient ses prix d’harmonie (classe de J‐C Raynaud), de contrepoint (classe de J‐P Holstein), de fugue(classe de T. Escaich).Très intéressé par l’accompagnement et le déchiffrage depuis toujours, il obtient en 2005 son D.F.S.d’Accompagnement mention Très Bien dans la classe de Jean Koerner au CNSMDP, et travaille sous la direction de Pierre Boulez, Kasuchi Ono, Christophe Eschenbach, et John Axelrod dans le cadre de productions avec le CNSM ou avec le Théâtre du Châtelet. Il achèvera ses études instrumentales au CNSM en obtenant ses premiers prix en improvisation (J‐F Zygel, T. Escaich)et en musique de chambre avec Pierre‐Laurent Aimard.

Il se produit dans des salles prestigieuses (Théâtre du Châtelet, Royal Opera House, Salle Pleyel,  théâtre Mogador, Cité de la Musique, Unesco, Salle Cortot, Studio Le Regard du Cygne…) et dans des lieux pittoresques (églises de Savoie et des Hautes‐Pyrénées, bateaux parisiens, Synagogue Espagnole de Prague, Cinéma Le Balzac…), en France et à l’étranger (Festival Spoleto ‐ USA, Londres, Cracovie, Vienne…)

Invité régulier de plusieurs festivals, il multiplie ses expériences en tant que chambriste, soliste et improvisateur. Il a la chance de jouer fréquemment au sein de l’ensemble BB, ainsi qu’avec d’autres musiciens de talent, comme Noémi, Julian et Florestan Boutin, Julien Dieudegard, Youn Eun Koo, Sophie Chauvenet, Jérôme Laran, Isabelle Durin, Frédéric Aurier, Julien Bénétau, Clément Térilzian, les percussionnistes Sylvain Lemêtre et Claudio Betinelli, et bien d’autres…Parallèlement à sa formation classique, sa route musicale croise celle de personnalités originales comme Bartabas, Damon Albarn, Keren Ann, Lambert Wilson, la danseuse Toshiko Oiwa…

Il enregistre un disque Romantisme Hébraïque avec Isabelle Durin (violon), un autre consacré au Réveil des oiseaux d’Olivier Messiaen, enregistré en live lors d’un « Concert‐Lecture » avec Alain Louvier et l’orchestre du CNSMDP, ainsi qu’un disque de musique contemporaine et de musique française avec Jérôme Laran (saxophone) au Japon en avril 2010. Enfin, la pédagogie reste l’une de ses préoccupations majeures. Il a suivi la formation du CNSM, auprès de pédagogues comme Marie‐Françoise Bucquet ou Hervé Billaut, et il obtient le Certificat d’Aptitude à l’ enseignement du piano. Il a enseigné le déchiffrage et l’accompagnement, et est actuellement professeur de Piano au CRR de Boulogne‐Billancourt, professeur d’Analyse au CRR de Paris.

Il donne régulièrement des master‐class et des conférences en France et à l’étranger (en 2008‐2009 : Piano et improvisation à Grenade, Synesthésie et musique à Paris, Symbolique des tonalités pour le Haydn Project à Eisenstadt, Lady MacBeth de Verdi à l’Opéra Bastille, Perception et réception dans les Quatuors à cordes de Britten à l’Université de Tours, Travail de révision sur l’édition de l’opéra Saint François D’Assise d’Olivier Messiaen chez Leduc). Il remplace régulièrement la classe d’accompagnement de J.F. Neuburger au CNSMDP et son nouveau disque Hikari, avec le saxophoniste Jérôme Laran vient de sortir.